Il n’y aura pas d’Etat palestinien

Ziyad Clot est un jeune, avocat de formation, né d’une mère palestinienne et d’un père français, élevé en France. En 2007, à l’âge de 30 ans, il se rend pour la première fois en Palestine occupée, déterminé à se rendre utile.

On lui propose rapidement un emploi, prestigieux en apparence, au sein de l’équipe officielle des négociateurs mise en place par l’Autorité Palestinienne sous la houlette des gouvernements occidentaux : une sorte d’OVNI, en fait, appelée la Negotiations Support Unit (NUS), émanation d’un cabinet d’audit londonien plus savant a priori dans les affaires de banque et de traders que dans celles du peuple palestinien.

C’est donc de l’intérieur que Ziyad Clot va faire l’expérience de ce qu’il appelle lui-même, dès les premiers chapitres, la « farce » du « processus de paix ». A lire cet ouvrage en 2010, on en oublierait presque que toutes ces années, pendant lesquelles Israël a poursuivi de manière imperturbée le massacre des Palestiniens, ont aussi été marquées par une succession ininterrompue de pitreries, avec tous ces pseudo-sommets d’Annapolis, Charm el Cheikh, Washington, etc.

L’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas s’est pliée, toute honte bue, à cette sinistre comédie, et le récit de Ziyad Clot n’est pas tendre pour ces gens-là. Le principal « négociateur », côté palestinien, Saeb Erekat, en prend pour son grade, et le livre fourmille d’anecdotes peu flatteuses pour le personnage, plus à l’aise avec ses partenaires israéliens qu’au milieu de son propre peuple.

Pour Clot, le compromis imaginé il y a maintenant une vingtaine d’années avec la perspective de création d’un Etat palestinien sur 20 % de sa terre historique, à côté d’un Etat d’Israël conforté sur les autres 80 % du territoire, ne verra jamais le jour. « Il n’y aura pas d’Etat palestinien », nous dit-il, avec des arguments convaincants.

Alors ? Sans exclure l’hypothèse d’une expulsion massive, voire d’un génocide des Palestiniens par Israël, qui a à la fois la force et le soutien des forts, Clot nous invite à défendre l’idée d’un seul pays entre Méditerranée et Jourdain dont tous les citoyens jouiraient des mêmes droits, et qui pourrait s’appeler «Israeltine ». Notre soutien, plus que jamais, à la résistance du peuple palestinien, en est l’une des conditions.

 

– Titre : Il n’y aura pas d’Etat palestinien
– Auteur : Ziyad Clot
– Langue : Français
– Edition : Editions Max Milo 2010 – 288 pages
– Prix :  18,90 €