Stern Gang – Par Lucas Enoch & Claudio Stassi (trad. G. Marquis)

Ce roman graphique, des dessinateurs et scénaristes italiens Luca Enoch et Claudio Stassi, raconte l’histoire de ces assassins professionnels que furent les membres du « groupe Stern », une milice sioniste spécialisée dans le terrorisme en Palestine, avant la création de l’Etat d’Israël en 1948.

Les auteurs se sont sérieusement documentés avant de se mettre au travail, et leur BD est de ce point de vue instructive sur ce groupe profondément raciste, dont les dirigeants admiraient le fascisme de Mussolini et allèrent jusqu’à proposer une alliance au nazisme allemand !

Enoch et Stassi ont à peu près compris, en outre, que le terrorisme du groupe Stern (également appelé Lehi) était au final parfaitement complémentaire du sionisme officiel, un peu plus présentable aux yeux de l’opinion publique occidentale, et incarné à l’époque par David Ben Gourion.

L’épisode tristement célèbre de Deir Yassine, où plus de cent villageois palestiniens furent massacrés en avril 1948, est ainsi correctement relaté : ce sont les miliciens du groupe Stern (et ceux de l’autre groupe terroriste « privé », l’Irgoun) qui donnent l’assaut, mais il leur faut le soutien de Haganah (la milice sioniste officielle, bientôt transformée en Tsahal, l’armée de l’Etat) pour venir à bout de la résistance d’une poignée de paysans.

La Nakbah, c’est-à-dire l’expulsion massive de centaines de millers de Palestiniens de leur terre à partir du début 1948, est relativement peu évoquée par le récit ; il est cependant difficile d’en faire le reproche aux auteurs, dans la mesure où ce ne fut pas tant le « groupe Stern » (dont les effectifs ne dépassèrent jamais les 300 membres) qui réalisa ce crime de masse, mais le sionisme officiel, créateur de l’Etat d’Israël et reconnu comme tel par les Nations-Unies.

Enfin, une place de choix est réservée à ce sinistre personnage que fut Yitzhak Shamir. Chef du groupe Stern à partir de 1942 (lorsque le fondateur, Abraham Stern, fut tué par l’occupant britannique de la Palestine), Shamir fut accueilli à bras ouverts dans l’appareil d’Etat israélien… au point d’en devenir Premier ministre, dans les années 1980.

Deux articles à visée historique complètent l’ouvrage

STERN GANG

Par Luca Enoch et Claudio Stassi

132 pages – 16 euros

ActuaBD