Cinquante ans de dessins.Le Canard Enchaîné. La Vème République en 2000 dessins

Depuis 1915, la devise du Canard Enchaîné, « journal satirique paraissant le mercredi », est : « la liberté de la presse ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ».
On connaît l’humour ravageur avec lequel les journalistes du Canard s’en servent pour dénoncer les manquements aux lois faites en premier lieu par ceux qui les édictent.
On crédite généralement le Canard de sympathies anarchisantes ; dans les révélations d’affaires crapuleuses mettant en cause les dirigeants de tous poils et de tous bords (politiques, financiers, entrepreneurs, militaires, religieux, intellectuels ou syndicalistes…), ce journal est toujours un des premiers à tirer la sonnette d’alarme pour révéler la saloperie, il a ainsi réussi à se faire redouter par les messieurs et dames prétendûment responsables de la marche du pays.
Dans ce superbe volume – c’est bientôt Noël – sont compilés les dessins assassins, qui ont accompagné les articles de 1958 à 2008, et qui sont signés par Cabu, Lap, Grove, Pancho, et bien d’autres.