Marx et l’Histoire. Textes inédits.

Ce livre réunit des articles et des textes de conférences écrits entre 1983 et 1996 par la grande historien d’origine viennoise qui enseigne à Cambridge.
En réponse à tous ceux qui soutiennent que la fin des régimes prétendûment marxistes, symbolisée par la chute du mur de Berlin, a entraîné dans les décombres le marxisme, les travaux d’Hobsbawn – dont l’article qui donne son titre à l’ouvrage et qui tente d’évaluer l’impact de Marx sur les historiens contemporains, entre 1968 et 1983 (centenaire de la mort de Marx)- prouvent que Marx est toujours une référence incontournable pour les chercheurs.
L’historien s’y réfère constamment dans son travail sur les sociétés, aussi bien pour analyser « la barbarie » que « les mythologies » contemporaines.
En effet qu’est-ce que les délocalisation, qu’est-ce que la globalisation si ce n’est l’internationalisation du capital ? Et qui a le premier soutenu la thèse que cette internationalisation précèderait l’autre, celle des peuples ? Debout, les damnés… ça devient une urgence !